D E M O C R A Z Y

---o---


Election présidentielle, premier tour, en CE 1 :

25 inscrits, 23 votants, 2 abstentions

Résultat :
En tête : Arlette Laguiller, 8 voix, battant de justesse Jacques Chirac : 7 voix (victis honos !). Lionel Jospin récolte 5
voix, tandis que notre confrère, le Docteur Dominique Voynet, comptabilise une voix, … égalité avec l'Infirmier Robert Hue. Le Pen, de Villiers et Cheminade : aucune voix. Le Premier Ministre Edouard Balladur n'a eu qu'une voix, celle de ma fille, Audrey, 8 ans. Vraiment je ne sais pas pourquoi ...

Reste le deuxième tour. Il a fallu expliquer aux "électeurs" la teneur du programme de chaque candidat. Après réflexion, ma femme et moi, nous avons décidé de nous limiter aux notions simples de "création de richesses" et de "répartition de la pénurie", en espérant que le caractère un peu désuet de cette opposition échappera à … la perspicacité d'Audrey. Voilà : il y a un qui veut rendre plus riche les riches pour qu'ils donnent de l'argent aux pauvres (excusez, on n'a pas trouvé mieux), et il y a l'autre qui veut  rendre plus pauvre les riches toujours pour donner de l'argent aux pauvres. Qui donne l'argent ? Ben...l'Etat, quoi ! Donc, davantage d'Etat. C'est quoi l'Etat ? Les riches ? Bon, arrêtes, on s'en sort plus ! Nous n'allons tout de même pas nous lancer dans "la lutte des classes en une leçon"...Après mûre réflexion, verdict : Jacques Chirac. Raison ? Rendre plus riche, c'est plus intéressant, non ? En tout cas, le peuple a parlé.

Nous n'avons pas prévu que la démocratie est contagieuse. Il en faut désormais aussi … la maison. On veut s'exprimer,
démocratiquement. Ce qui fut aussitôt décrété. Un cahier fut donc ouvert, pour que expressions libres sur les thèmes majeurs de notre vie post-capitaliste post-moderne pré néo-fondamentaliste (?) etc...y soient inscrites. On y lit :

"Geoffrey (son frère, 3 ans) veut toujours faire tomber mes playmobil (sans s) et après il ma dit "gnai gnai". Dans le bain il m'a mis plein d'eau dans les yeux. Il m'a dit "vatant". Il me lance l'élastique et il marche sur mes livres". Edifiant.

Le problème de la formation d'un gouvernement a aussi dû être envisagé. Première proposition, … Geoffrey : "Voilà, c'est Audrey le grand chef, et toi le sous chef, d'accord ?" Non ! "Pourquoi ? tu veux être le grand chef ? " Oui ! "Bon, c'est toi le grand chef, et Audrey le super grand chef, d'accord ?" Oui unanime ! Pas si difficile que ça, finalement, le consensus...

Alors, la "démocrazy", fin de l'Histoire ? (*)

NGUYEN HOAI VAN
6/5/1995

(*) Francis Fukuyama - La fin de l'Histoire et le dernier homme.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

(au moment où je met sur le web ces lignes, Audrey a 18 ans, est en Prépa à Louis Le Grand, Geoffrey 14 ans, est en seconde)

 

Revenir à 

Table des Matières des Ecrits en français